Conduire un vélo électrique : quel Code de la route respecter ?

La pratique du vélo s’est généralisée en Europe depuis le confinement. La vente de ces 2 roues a connu une forte explosion. Semblables à tous les moyens de transport, conduire un vélo électrique engage à respecter le droit routier. Le Code de la route regroupe les lois et règlements qui régit les voies publiques. Pour le vélo électrique, quel Code de la route respecter ?

Le cycliste et ses équipements

Le permis de conduire n’est pas obligatoire pour les cyclistes. Néanmoins, quelques obligations s’appliquent au vélo, il doit être équipé de deux dispositifs de freinage efficaces opérant sur les deux roues. Les appareils d’éclairage, d’indication visuelle et le klaxon doivent être tous opérationnels et en bon état de marche. Il doit aussi être livré avec une notice imprimée, monté et réglé comme il se doit.

Adultes et enfants peuvent conduire un vélo électrique. Tout de même, la loi exige le port de casque qui est obligatoire depuis le 22 mars 2017. En ce qui concerne les enfants ayant moins de 12 ans, porter un casque est impératif qu’il soit un conducteur ou un passager. Pendant la nuit, le cycliste et son passager sont obligés de porter chacun un gilet fluorescent et le siège pour passager doit comporter une bretelle d’attache et deux repose-pieds.

Les réglementations de circulation

Le cycliste peut parcourir les voies de circulation routière, mais aussi les pistes qui leur sont destinées. En ce qui concerne le stationnement, le vélo ne peut se garer que sur la chaussée et les emplacements autorisés. De surcroît, voici quelques règles de circulation à prendre en compte, hors agglomération, le vélo électrique est autorisé à circuler sur les trottoirs si la route est en pavée. Il peut aussi rouler sur les accotements d’un bitumage routier. Sauf disposition divergente décidée par la police, le vélo électrique peut passer sur les aires réservées aux piétons et sur la chaussée, le cycliste peut rouler à deux de front.

Les cyclistes et les piétons

Depuis le mois de novembre 2010, les cyclistes sont tenus de respecter le passage des piétons. Sur la chaussée, les piétons ont la priorité. Si une remorque est attelée à un vélo, le poids de la remorque peut être le double du véhicule vide, si ce dernier possède des freins efficaces. Comme tous les véhicules, l’usage du téléphone est susceptible de sanction.

Pour conduire un vélo électrique, la vitesse ne doit pas dépasser 25km/h. Si le cycliste souhaite dépasser la vitesse, il lui est conseillé de pédaler pour aller plus vite. Certains vélos dépassent la vitesse autorisée et il est impérieux qu’il soit souscrit à une assurance.

Trottinette électrique : quelles précautions avant d’acheter ?
Skate électrique : un franc succès chez les plus jeunes !